Analyse: eau gaz d’échappement * CHRYSLER Voyager

Cette analyse va nous permettre de prouver par des données chimiques ainsi que par des images de cristallisation d’eau que le degré de pollution environnementale provoqué par les gaz d’échappement toxiques ainsi que les effets néfastes sur la santé provoqués par ces mêmes gaz d’échappement, peuvent être réduits par le biais de l’application du dispositif BIOTAC MOTAC TRAFFIC©.

Deux prélèvements ont été analysés: tout d’abord, avant l’installation du dispositif BIOTAC GB© dans le moteur, puis quatre semaines après l’installation de ce dispositif. Les deux analyses ont été effectuées dans les mêmes conditions (temps, humidité, température, etc.).

Pour la préparation des échantillons, les gaz d’échappement du véhicule ont été déviés durant 10 minutes dans un seau rempli d’une quantité déterminée d’eau potable provenant d’un laboratoire de renommée internationale en Allemagne. Les deux échantillons ont ensuite été examinés.

Les paramètres suivants ont été analysés: benzène, toluène, éthylbenzène, xylène, nitrite, nitrate, hydrocarbure et soufre.

En outre, les deux échantillons ont également été analysés avec la technique de cristallisation de l’eau. Grâce à cette nouvelle méthode développée dans ce laboratoire, il est aujourd’hui possible de dériver des cristaux liquides sans devoir ajouter de solvants ou d’autres substances chimiques. Cette méthode se rapproche de celle développée par le scientifique japonais Masaru Emoto. Néanmoins nous ne pensons pas que ce système soit plus riche en informations ou plus significatif que notre technique.

Notre nouvelle méthode permet donc clairement d’indiquer la nature et la qualité de toutes les substances testées par rapport à leur influence sur la santé des humains, des plantes et de l’environnement.

Interprétation: eau gaz d’échappement * CHRYSLER Voyager * échantillon neutre

L’image A1 montre des cristaux très denses ayant un caractère rigide et non-vivant.

Les zones denses qui forment pratiquement une seule surface amorphe, indiquent la toxicité de cet échantillon d’eau. Par rapport à la bio-vitalité, ces cristaux doivent être classés comme «low-leveled» ce qui signifie de très basse qualité. L’absence totale de cristaux organiques et de cristaux phytoïdes (en forme de plantes) ainsi que l’absence de structures angulaires de 60° indiquent aussi une très faible qualité et vitalité.

De l’eau de source naturelle présente toujours des structures vivantes organiques et des cristaux avec des caractères phytoïques. Comme cet échantillon ne possède pas ces structures, nous pouvons attester que cette eau est hautement dégénérée et donc très dangereuse (toxique) pour la santé.

L’image B1 montre clairement des structures rectangulaires avec une configuration de 90° qui ont des effets dégénératifs sur tous les organismes vivants. Les structures rectangulaires et les structures en forme de croix indiquent qu’il n’y a pas de forces vitales dans cet échantillon. Les forces vitales qui se trouvaient dans l’eau du robinet de notre laboratoire ont été complètement détruites par les gaz d’échappement.

Grâce à tous ces indices, nous constatons que cet échantillon est contaminé et qu’il peut causer de sévères dommages aux organismes vivants.

Ce qui est intéressant est le fait que les gaz d’échappement des moteurs à essence montrent une contamination et une dégénération significativement plus élevées que ceux des moteurs diesel. Les polluants, en particulier les substances carcinogènes, sont beaucoup plus élevés que dans ceux des moteurs diesel.

L’image C1 présente des structures cristallines rigides que l’on trouve seulement dans des échantillons hautement contaminés et hautement toxiques.

L’agrandissement optique de toutes les images (40x, 100x et 400x) nous montre un échantillon doté d’une vitalité dégénérée et nécrotique.

Les structures naturelles originales, visibles dans l’échantillon d’eau du robinet sous forme de cristaux arrondis, n’existent plus.

En ce qui concerne la qualité de l’échantillon de l’eau du robinet, nous constatons que cette eau s’est modifiée en eau contaminée ayant des effets toxiques pour tous les consommateurs. Les structures rigides et épaisses montrent une contamination excessive avec des polluants qui ne sont pratiquement pas dégradables dans l’eau et donc très dangereux pour les êtres vivants.

Étant donné que pendant les jours pluvieux des quantités immenses de gaz d’échappement sont dissoutes dans l’eau et pénètrent dans la nappe phréatique, nous pouvons parler de circonstances hautement néfastes. Par conséquent, il serait grandement bénéfique de pouvoir neutraliser les émissions des gaz d’échappement et l’information bioénergétique des toxines.

Interprétation: eau gaz d’échappement * CHRYSLER Voyager * avec dispositif BIOTAC MOTAC TRAFFIC©

L’image A2 montre des clusters avec beaucoup plus de ramifications que dans l’échantillon neutre.

Il y a moins de zones foncées. Au milieu de l’image, il y a des clusters sans configuration à 90°. Dans l’ensemble, nous voyons que la cristallisation est significativement plus douce ; par conséquent, la création des clusters est beaucoup moins chaotique. Comparé à l’échantillon neutre, nous remarquons de grands changements qui prouvent clairement une meilleure qualité de l’eau.

Cela signifie qu’après l’installation du dispositif BIOTAC BG©, une meilleure combustion et une diminution des toxines des gaz d’échappement ont lieu. Les gaz d’échappement se révèlent être moins agressifs pour l’eau grâce au dispositif BIOTAC©.

À part des cristaux linéaires et parallèles, l’image B2 nous montre aussi des cristaux arrondis. Les structures cristallines avec un angle de 90° ont considérablement diminué.

Les structures des clusters d’eau se sont non seulement alignées, mais elles ont aussi pu garder leur structure originale; ce qui est plutôt extraordinaire.

Cela signifie que la valeur biologique et le mécanisme biologique de l’échantillon d’eau ne sont pas aussi profondément perturbés que dans l’échantillon neutre.

A notre grand étonnement, les vertus de l’eau restent très positives, ce qui n’est pas le cas dans l’échantillon neutre.

Dans l’image C2, il est encore une fois très nettement visible que la structure des clusters a complètement changé. Il y a, en effet, toujours quelques configurations avec un angle de 90° qui nous indiquent l’existence de polluants, mais une nouvelle structure de clusters est maintenant dominante. Les angles s’alignent autour de 15° et indiquent que les clusters se sont transformés de manière positive.

Dans l’ensemble, l’activité biologique métabolique est considérablement plus élevée que dans l’échantillon neutre. Les effets nocifs pour l’organisme humain se sont aussi grandement réduites; nous qualifierons donc cet échantillon d’eau d’ «eau potable». Des cristaux avec des formes d’aiguilles allongées et des structures rectangulaires de 90° sont considérés comme étant des substances carcinogènes. Nous constatons que les tendances carcinogènes dans cet échantillon se sont considérablement réduites grâce au dispositif BIOTAC BG©.

Conclusion

Nous confirmons que la qualité de l’eau de l’échantillon possédant le dispositif BIOTAC BG© a visiblement augmenté. En effet, la valeur biologique ainsi que la réduction des polluants sont beaucoup plus élevées que dans l’échantillon neutre. Nous supposons que ces résultats sont dû au fait qu’il y avait une combustion plus « propre ». L’installation de ce dispositif représenterait donc une contribution extrêmement positive pour l’environnement étant donné qu’il semble fortement réduire la charge négative des gaz d’échappement.

Comme notre laboratoire a conduit plusieurs analyses indépendantes qui montraient des résultats comparables et positifs avec différents véhicules et différents carburants, nous pouvons attester de l’efficacité positive du dispositif BIOTAC BG©. La prochaine étape qui confirmerait ces résultats de manière scientifique, serait que d’autres institutions indépendantes conduisent des tests parallèles. Pour notre part, nous sommes intimement convaincus que ce dispositif a des effets très positifs sur l’environnement.

>• étude gaz d'échappement * Audi 80
>• étude gaz d'échappement * Chrysler Voyager
>• étude gaz d'échappement * Seat Toledo
>• étude gaz d'échappement * Mercedes 815d

>• informations sur les polluants du test

BIOTAC MOTAC LINE

Engineered in Switzerland
Made in Germany with Love and Compassion