Interprétation des analyses eau gaz d’échappement
Mercedes 815 D

Cette analyse va nous permettre de prouver par des données chimiques ainsi que par des images de cristallisation d’eau que le degré de pollution environnementale provoqué par les gaz d’échappement toxiques ainsi que les effets défavorables sur la santé provoqués par ces mêmes gaz d’échappement peuvent être réduits par le biais de l’application du dispositif BIOTAC GB©.

Deux prélèvements ont été analysés: tout d’abord, avant l’installation du dispositif BIOTAC GB© dans le moteur, puis quatre semaines après l’installation de ce dispositif. Les deux analyses ont été effectuées dans les mêmes conditions (temps, humidité, température, etc.). Pour la préparation des échantillons, les gaz d’échappement du véhicule ont été déviés durant 10 minutes dans un seau rempli d’une quantité déterminée d’eau potable provenant du robinet de notre laboratoire. Les deux échantillons ont ensuite été examinés dans un laboratoire de renommée internationale en Allemagne.

Les paramètres suivants ont été analysés: benzène, toluène, éthylbenzène, xylène, nitrite, nitrate, hydrocarbure et soufre.

En outre, les deux échantillons ont également été analysés avec la technique de cristallisation de l’eau. Grâce à cette nouvelle méthode développée dans ce laboratoire, il est aujourd’hui possible de dériver des cristaux liquides sans devoir ajouter de solvants ou d’autres substances chimiques.

Cette méthode se rapproche de celle développée par le scientifique japonais Masaru Emoto. Néanmoins nous ne pensons pas que ce système soit plus riche en informations ou plus significatif que notre technique.

Notre nouvelle méthode permet donc clairement d’indiquer la nature et la qualité de toutes les substances testées par rapport à leur influence sur la santé des humains, des plantes et de l’environnement.

Interprétation: eau gaz d’échappement
MERCEDES 815 D * échantillon neutre

L’image de cristallisation (agrandie 40x) montre des structures hautement condensées et des zones sombres qui indiquent des substances toxiques.

Les structures cristallines rectangulaires à 90° dominent clairement dans toute l’image de cristallisation. Cet échantillon ne montre presque pas des structures phytoides (en forme de plantes) qui prouvent généralement la bonne vitalité de l’eau. L’image de cristallisation (agrandie 400x) ne présente pratiquement que des structures rectangulaires qui indiquent l’absence complète de forces naturelles vitales. Dans des substances saines, on devrait normalement trouver une densité concentrée de cristaux avec des formes naturelles. L’analyse de cet échantillon démontre clairement qu’il est de très mauvaise qualité, sans forces vitales et pollué par des substances toxiques. Nous pouvons donc attester de la dangerosité de cet échantillon pour les hommes, les animaux et les plantes.

Ce résultat est toutefois complètement normal parce que nous avons ici un échantillon d’eau dans lequel des gaz d’échappement ont été déviés. Cet échantillon, comparé à l’échantillon d’eau du robinet de notre laboratoire qui nous servait de base, a subi une dégradation qualitative colossale. Nous pouvons donc clairement certifier qu’une quantité importante de polluants s’est accumulée dans le seau pendant les 10 minutes du test. La toxicité de cet échantillon d’eau est non seulement confirmée par le grand nombre de structures cristallines rectangulaires de 90° présentes dans toute l’image, mais aussi par la présence de cristaux linéaires et de cristaux avec de longues aiguilles qui séparent beaucoup de secteurs dans l’image.

Cet échantillon représente les valeurs initiales qui nous permettront d’infirmer ou de confirmer l’efficacité du dispositif BIOTAC GB©.

Grâce à notre longue expérience (depuis 1983), nous pouvons attester que les substances carcinogènes prennent toujours la forme du dessin cristallin qui est visible dans l’échantillon neutre (structures rectangulaires).

Interprétation: eau gaz d’échappement
MERCEDES 815 D * échantillon neutre
Agrandissement 40x

L’image A1 contient des structures cristallines denses avec des zones sombres dans les secteurs périphériques ; elles indiquent des valeurs hautement toxiques. Ce sont particulièrement les cristaux en forme de croix qui prouvent la toxicité de cet échantillon. Les gaz d’échappement ont significativement changé la qualité de l’eau ; elle est maintenant devenue toxique.

Bild A1

On peut même observer des structures cristallines rectangulaires connues pour leurs effets nocifs sur toute forme de cellule. De plus, il n’y a aucune présence de forces vitales dans cet échantillon, contrairement à l’échantillon neutre (eau potable du robinet). Cela signifie que le détournement des gaz d’échappement a hautement dégénéré l’eau et a en même temps complètement détruit le fonctionnement de désintoxication et le métabolisme naturel de l’eau.

Interprétation: eau gaz d’échappement
MERCEDES 815 D * échantillon neutre
Agrandissement 100x

Dans l’image B1, on discerne très bien les structures cristallines rectangulaires ; elles indiquent toujours la présence de substances toxiques ayant des effets cancérogènes. Il y a en plus des hydrocarbures, du souffre et aussi des métaux lourds qui ont un effet nocif sur le système nerveux. Au centre de l’image, on remarque des structures cristallines qui perturbent le métabolisme humain ; cette eau n’est plus capable de désintoxiquer un organisme.

Bild A2

Nous savons que cet échantillon n’est pas seulement toxique parce qu’il contient des polluants, mais aussi parce que le métabolisme naturel ne peut plus fonctionner ; le métabolisme est normalement responsable de la désintoxication du corps. Des structures cristallines en forme de croix perturbent également le système sanguin ; l’effet toxique peut être constaté dans des organes comme le foie et les reins.

Interprétation: eau gaz d’échappement
MERCEDES 815 D * échantillon neutre
Agrandissement 400x

L’image C1 nous montre des structures cristallines rigides que l’on trouve seulement dans des échantillons hautement contaminés et hautement toxiques. Toutes les images de la série indiquent que cet échantillon est doté d’une vitalité dégénérée et nécrotique. Les structures naturelles originales, visibles dans l’échantillon d’eau du robinet sous forme de cristaux arrondis, n’existent plus. En ce qui concerne la qualité de l’échantillon de l’eau du robinet, nous constatons que cette eau s’est modifiée en eau contaminée ayant des effets toxiques pour tous les consommateurs.

Bild A3

Les structures rigides et épaisses montrent une contamination excessive avec des polluants qui ne sont pratiquement pas dégradables dans l’eau et donc très dangereux pour les êtres vivants. Étant donné que pendant les jours pluvieux des quantités immenses de gaz d’échappement sont dissoutes dans l’eau et pénètrent dans la nappe phréatique, nous pouvons parler de circonstances hautement néfastes. Par conséquent, il serait grandement bénéfique de pouvoir neutraliser les émissions des gaz d’échappement et l’information bioénergétique des toxines.

Conclusion:

Comparé à l’eau du robinet, l’échantillon avec les gaz d’échappement contient considérablement plus de polluants et plus de substances contaminées ayant des effets très nocifs pour les humains et pour notre environnement. Les polluants ont des effets hautement carcinogènes. Par conséquent, nous classifions cet échantillon comme étant hautement dangereux pour la santé. Les polluants des camions (moteurs diesel) qui ont été analysés ne sont pas aussi nocifs que les polluants des moteurs à essence. Ce résultat doit cependant être relativisé parce que le taux de substances carcinogènes est toujours trop élevé.

Interprétation: eau gaz d’échappement
MERCEDES 815 D * avec dispositif BIOTAC

Cet échantillon représente les analyses faites avec le dispositif BIOTAC BG©. Après quatre semaines d’application, une structure cristalline différente se crée. Dans tous les secteurs de l’image de cristallisation, les structures angulaires ont considérablement changé. Grâce à ces données, nous pouvons affirmer que les effets nocifs des gaz d’échappement diesel ont été réduits. Les structures cristallines de 90°
-clairement visibles dans l’échantillon neutre et indiquant la présence de substances carcinogènes- ne sont plus présentes.

Pendant les quatre semaines durant lesquelles le dispositif BIOTAC BG© était installé sur le camion, les effets nocifs se sont considérablement réduits. L’analyse des hydrocarbures effectuée comprend deux paramètres: l’un concerne la détection de la présence de substances chimiques dans les gaz d’échappement, l’autre concerne l’intensité des effets nocifs de ces mêmes gaz.

Grâce à notre longue expérience qui remonte à 1983, nous pouvons déjà visuellement discerner des molécules chimiques identiques aux substances non-carcinogènes. Après l’installation du dispositif BIOTAC BG©, il est effectivement devenu possible de transformer et de libérer les structures des effets nocifs des substances carcinogènes. La présence de ces substances a considérablement été réduite. De plus, un grand nombre de cristaux arrondis s’est simultanément formé. Les zones foncées qui illustrent la présence de polluants ne sont plus visibles; des substances neutres interactives peuvent dorénavant être observées. Dans l’ensemble, les effets nocifs des gaz d’échappement se sont considérablement réduits et la qualité de l’eau qui nous servait de base a significativement changé après l’intégration du dispositif BIOTAC.

Toutes ces informations ressortent aussi clairement dans les analyses chimiques: les valeurs des hydrocarbures et des nitrites se sont considérablement réduites montrant une combustion améliorée. Les valeurs des nitrates ont aussi diminué, ce qui est positif. La quantité des nitrogènes est généralement plus basse que dans l’échantillon neutre, ce qui prouve de nouveau une meilleure combustion. Le groupe des hydrocarbures contient également dix fois moins de toxines que dans l’échantillon neutre. Par conséquent, les effets toxiques se sont clairement réduits.

Les analyses chimiques de cet échantillon présentent clairement des meilleures valeurs que l’échantillon sans dispositif. L’efficacité de ce système est donc clairement prouvée.

Interprétation: eau gaz d’échappement
MERCEDES 815 D * avec dispositif BIOTAC
Agrandissement 40x

L’image A2 montre des cristaux étalés de manière régulière qui se concentrent dans la région périphérique. Comparé à l’échantillon neutre -avec ses structures rectangulaires de 90°- nous observons maintenant des structures cristallines avec des angles de 120°. Grâce à la restructuration des substances, cet échantillon est maintenant considéré comme étant beaucoup moins toxique.

Bild B1

Ce qui nous laisse le plus perplexe est le fait que ce dispositif n’a aucune influence chimique, ni aucune une influence catalytique.

Interprétation: eau gaz d’échappement
MERCEDES 815 D * avec dispositif BIOTAC
Agrandissement 100x

L’image B2 présente clairement plus de cristaux arrondis ; cette forme cristalline est connue pour avoir plutôt un effet neutre. Les cristaux rectangulaires -ayant des effets carcinogènes- qui se trouvaient dans l’échantillon neutre ont pratiquement disparu. Il y a également beaucoup moins de zones sans cristaux, ce qui indique que les forces vitales n’ont pas été détruites comme précédemment.

Bild B2

Ce fait est très important parce que la majorité de l’eau de la nappe phréatique est contaminée par les gaz d’échappement. Il ne faut pas oublier que la pluie transporte la fumée des pots d’échappement dans notre atmosphère et contamine donc nos sources naturelles d’eau potable. Plus les gaz d’échappement sont propres et donc moins nocifs, plus il est facile de protéger les sources naturelles d’eau potable. Le dispositif BIOTAC BG© représente par conséquent une contribution très intéressante et très positive dans ce domaine.

Interprétation: eau gaz d’échappement
MERCEDES 815 D * avec dispositif BIOTAC
Agrandissement 400x

L’image C2 montre très nettement qu’il n’existe pratiquement plus de structures cristallines à 90°. Seules quelques zones avec des secteurs sans cristaux sont maintenant visibles, ce qui confirme qu’il n’y a que de très petites quantités de forces vitales qui ont été extraites. L’eau a bien évidemment tout de même perdu un peu de forces vitales puisque les gaz d’échappement diesel ont été dirigés dans le seau d’eau.

Bild B3

Cependant, comparé à l’échantillon neutre, cette eau possède significativement plus de forces vitales ; résultat positif que nous attribuons aux propriétés du dispositif BIOTAC BG©. Malgré une augmentation de qualité positive et significative, nous devons néanmoins mentionner que cet échantillon ne peut pas être comparé à de l’eau de source. Basé sur les résultats chimiques et les images de cristallisation, certains de nos collaborateurs et assistants, qui n’étaient pas informés du projet, auraient été prêts à boire cette eau! Néanmoins, malgré une augmentation de qualité positive et significative, nous devons mentionner que cet échantillon ne peut pas être comparé à de l’eau de source.

Conclusion

Comparé aux valeurs de l’échantillon neutre, les résultats de ce test sont complètement différents ; ils atteignent des valeurs étonnantes. Le dispositif BIOTAC BG© prouve donc qu’il est vraiment efficace car il aide à améliorer la qualité de l’eau et il réduit clairement les effets nocifs des gaz d’échappement des moteurs diesel. Par conséquent, ce dispositif représenterait une contribution importante pour la protection des eaux et de la nappe phréatique. Il semble que les données chimiques confirment les valeurs des images de cristallisation. Pour notre part, il était très intéressant de voir que le niveau énergétique de l’information des polluants a changé de manière stupéfiante ; les effets carcinogènes se sont considérablement réduits. Nous attribuons donc des effets positifs au dispositif BIOTAC BG©. Si on compare le niveau de qualité de notre eau au niveau de qualité d’une eau considérée comme potable, nous pouvons attester de l’efficacité de notre dispositif. Selon les données actuellement en notre possession, le système BIOTAC BG© a une action significativement positive sur la santé des êtres humains. Nous recommandons donc fortement ce système pour la protection et la dépollution de l’environnement.

Abgaswasser * mg/l Probe 1 Probe 2 Differenz Differenz
      in mg/l in %
         
Benzol 0,008 < 0,001 0,008 - 99,9%
Toluol 0,004 < 0,001 0,004 - 99,9%
Ethylbenzol 0,010 0,010 0 0
Xylole (Summe) 0,010 0,010 0 0
Nitrit 102,0 14,4 87,6 - 85,88 %
Nitrat 5.9 8.5 2,6 + 30,59 %
Kohlenwasserstoff (H18) 19,0 9,4 9,6 - 50,53%
Schwefel (Summe) 17,0 16,0 1,0 - 5,88 %

Encore une fois ... pour comparer:

Agrandissement de 40x
avant (gauche) ... après (droite)

Agrandissement de 100x
avant (gauche) ... après (droite)

Agrandissement de 400x
avant (gauche) ... après (droite)

>• étude gaz d'échappement * Audi 80
>• étude gaz d'échappement * Chrysler Voyager
>• étude gaz d'échappement * Seat Toledo
>• étude gaz d'échappement * Mercedes 815d

>• informations sur les polluants du test

BIOTAC MOTAC LINE

Engineered in Switzerland
Made in Germany with Love and Compassion