Analyse: eau gaz d’échappement * SEAT Toledo

Cette analyse va nous permettre de prouver par des données chimiques ainsi que par des images de cristallisation d’eau que le degré de pollution environnementale provoqué par les gaz d’échappement toxiques ainsi que les effets néfastes sur la santé provoqués par ces mêmes gaz d’échappement, peuvent être réduits par le biais de l’application du dispositif BIOTAC GB©.

Deux prélèvements ont été analysés: tout d’abord, avant l’installation du dispositif BIOTAC GB© dans le moteur, puis quatre semaines après l’installation de ce dispositif. Les deux analyses ont été effectuées dans les mêmes conditions (temps, humidité, température, etc.). Pour la préparation des échantillons, les gaz d’échappement du véhicule ont été déviés durant 10 minutes dans un seau rempli d’une quantité déterminée d’eau potable provenant de notre laboratoire. Les deux échantillons ont ensuite été examinés dans un laboratoire de renommée internationale en Allemagne.

Les paramètres suivants ont été analysés: benzène, toluène, éthylbenzène, xylène, nitrite, nitrate, hydrocarbure et soufre.

En outre, les deux échantillons ont également été analysés avec la technique de cristallisation de l’eau. Grâce à cette nouvelle méthode développée dans ce laboratoire, il est aujourd’hui possible de dériver des cristaux liquides sans devoir ajouter de solvants ou d’autres substances chimiques. Cette méthode se rapproche de celle développée par le scientifique japonais Masaru Emoto. Néanmoins nous ne pensons pas que ce système soit plus riche en informations ou plus significatif que notre technique.

Notre nouvelle méthode permet donc clairement d’indiquer la nature et la qualité de toutes les substances testées par rapport à leur influence sur la santé des humains, des plantes et de l’environnement.

Interprétation: eau gaz d’échappement
SEAT Toledo * échantillon neutre
Agrandissement 40x

L’image A1 montre distinctement la qualité inférieure de cet échantillon. Dans la zone périphérique, il n’y a pratiquement que des cristaux dotés d’une structure linéaire (la plupart avec des structures rectangulaires de 90°). Ce fait indique clairement le taux de pollution de cette eau. Grâce à notre longue expérience (depuis 1983), nous savons que les effets nocifs visibles dans cette image attaquent principalement le système nerveux des humains et des animaux et provoquent des maladies dégénératives.

Bild A1 * 40-fache Vergrösserung

Au milieu de l’image de cristallisation, se sont formés un très grand nombre de cristaux avec des aiguilles allongées qui coupent et séparent plusieurs secteurs. Cette image montre nettement la tendance à la «séparation» de toutes les substances carcinogènes. Cette formation de cristallisation est connue pour agir essentiellement dans la région de la poitrine et des organes digestifs supérieurs. Par conséquent, cet échantillon doit être classifié comme étant « très dangereux pour la santé ».

Interprétation: eau gaz d’échappement
SEAT Toledo * échantillon neutre
Agrandissement 100x

L’image B1 montre des structures cristallines à 90° ayant des effets dégénératifs sur les organismes vivants. Les structures rectangulaires et les formes cristallines en forme de croix indiquent qu’il n’existe plus de forces vitales dans cet échantillon d’eau. Les différentes forces vitales trouvées dans l’eau potable -qui nous servait de base- ont complètement disparu; elles ont totalement été étouffées et détruites.

Abgaswasser SEAT Toledo * Bild B1 * 100-x

Par conséquent, nous pouvons attester que les polluants existants dans cet échantillon contaminé sont hautement dangereux pour les humains, les animaux et les plantes. En ce qui concerne les gaz d’échappement de la voiture de test (SEAT Toledo), on peut affirmer qu’ils ont fait « leur travail » parce qu’ils ont réduit la qualité d’eau à zéro.

Interprétation: eau gaz d’échappement
SEAT Toledo * échantillon neutre
Agrandissement 100x

L’image C1 montre des structures rigides, similaires à des boîtes rectangulaires. Ces structures se développent toujours dans de l’eau hautement contaminée et totalement toxique. Par conséquent, nous pouvons présumer d’un danger certain si cette eau est absorbée par des organismes vivants. A part des risques carcinogènes et des perturbations du système nerveux, des défaillances métaboliques peuvent également survenir. Les structures cristallines rigides et épaisses montrent une pollution excessive avec des polluants qui ne sont guère dégradables et qui représentent donc un danger pour l’environnement.

Abgaswasser SEAT Toledo * Bild B1 * 400-x

Étant donné que pendant les jours pluvieux des quantités immenses de gaz d’échappement sont dissoutes dans l’eau et pénètrent dans la nappe phréatique, nous pouvons parler de circonstances hautement néfastes. Comme la voiture testée est pratiquement neuve (11 mois), nous estimons qu’elle aurait dû avoir une combustion plutôt propre et une pollution assez basse, mais cela n’a pas été le cas. Si on prend en considération la masse de gaz d’échappement produite sur cette terre, cela devrait vraiment nous faire réfléchir. A cet égard, une diminution des émissions de gaz d’échappement aurait assurément des effets bénéfiques pour l’environnement.

Conclusion:

Il existe un énorme écart entre la qualité de l’eau de cet échantillon et l’échantillon d’eau potable de notre laboratoire qui représente la base pour tous nos tests. Dans notre échantillon, la qualité de l’eau a été dégradée jusqu’à l’obtention d’un état biologique non-identifiable. Cette eau représente donc un grand danger pour les organismes vivants. Parmi d’autres troubles, le risque est tel que cette eau peut provoquer des maladies dégénératives du système nerveux, des désordres métaboliques et même le cancer. Les secteurs foncés se situant au milieu de l’image, montrent une haute concentration de polluants nocifs. Comparé à l’échantillon d’eau pure, cet échantillon montre une détérioration de qualité considérable. Par conséquent, nous constatons qu’une quantité énorme de polluants a été déviée par le pot d’échappement de la voiture.

Interprétation: eau gaz d’échappement
SEAT Toledo * avec dispositif BIOTAC BG©
Agrandissement 40x


Comparé à l’échantillon d’eau sans dispositif BIOTAC BG©, l’image A2 montre une différence assez impressionnante. La qualité inférieure du premier échantillon n’est pas reproduite dans ce deuxième test : il n’existe presque plus de structures rectangulaires à 90°. Cela nous amène à dire que l’échantillon avec le dispositif BIOTAC BG© génère beaucoup moins d’effets nocifs (sous forme des processus dégénératifs) que l’échantillon sans le dispositif.

Nous pouvons donc affirmer que ce dispositif permet d’améliorer remarquablement la qualité de l’eau. Dans toute l’image, il y a beaucoup plus de cristaux composés de structures régulières (cristaux arrondis) que de cristaux rectangulaires. Les taches noires indiquent cependant toujours la présence de polluants. Toutefois, leurs effets semblent être beaucoup moins importants qu’auparavant. Des analyses chimiques complémentaires ont confirmé cette hypothèse.

Interprétation: eau gaz d’échappement
SEAT Toledo * avec dispositif BIOTAC BG©
Agrandissement 100x

L’image B2 nous montre encore plus nettement qu’il y a considérablement plus de cristaux arrondis que de cristaux en forme de longues aiguilles, ce qui n’était pas le cas dans l’échantillon neutre. En effet, il n’y a que quelques cristaux avec des aiguilles courtes dans cet échantillon. Dans les deux images, les taches noires nous indiquent qu’il y a toujours des polluants dans l’eau, mais leurs effets paraissent être moins nocifs.

Par conséquent, nous pouvons soutenir que les effets dégénératifs sur les organismes vivants se sont considérablement réduits. Une croissance visible des forces vitales a eu lieu : l’activité métabolique de l’eau n’a pas été réduite comme celle de l’échantillon neutre. Nous soutenons donc que l’échantillon avec le dispositif BIOTAC BG© produit une eau nettement moins toxique que l’échantillon ne possédant pas ce dispositif. Les organismes vivants sont donc moins privés de leurs forces vitales grâce au dispositif BIOTAC BG© ; ce qui semble être tout à fait extraordinaire.

Interprétation: eau gaz d’échappement
SEAT Toledo * avec dispositif BIOTAC BG©
Agrandissement 400x


L’image C2 nous montre des structures complètement différentes de l’échantillon neutre: maintenant seules quelques taches noires sont visibles. Mais, le fait le plus intéressant de cette étude est le suivant : sur cet agrandissement, nous voyons clairement qu’une structure vitale s’est formée autour des polluants (taches noires) !

Cette nouvelle structure cristalline est pratiquement à 100% similaire à celles des structures phytoides (plantes) et elle semble compenser les effets nocifs des substances toxiques. Les structures carcinogènes en forme de structures à 90° ont considérablement diminué. La qualité de l’eau est nettement meilleure. Il y a toujours une petite quantité de polluants dans cet échantillon, mais selon les analyses des structures des clusters, cet échantillon est beaucoup moins dangereux que l’échantillon sans le dispositif BIOTAC BG©. Les dépôts dans les zones périphériques ont aussi clairement diminué ce qui réduirait nettement le risque de troubles du système nerveux.

Conclusion

La qualité de l’eau de notre échantillon a considérablement augmenté ; l’activité métabolique naturelle de l’eau n’a presque pas été perturbée. Par conséquent, nous pouvons attester que les gaz d’échappement des voitures munies du dispositif BIOTAC BG© sont beaucoup moins dangereux que ceux des voitures ne possédant pas le dispositif. Les mêmes affirmations peuvent être faites en ce qui concerne les effets nocifs pour les humains : en effet, les risques cancérogènes semblent être grandement réduits grâce au dispositif BIOTAC BG©.

Encore une fois pour comparer:

>• étude gaz d'échappement * Audi 80
>• étude gaz d'échappement * Chrysler Voyager
>• étude gaz d'échappement * Seat Toledo
>• étude gaz d'échappement * Mercedes 815d

>• informations sur les polluants du test

BIOTAC MOTAC LINE

Engineered in Switzerland
Made in Germany with Love and Compassion