Il est connu depuis longtemps, que beaucoup de maladies chroniques chez l’homme aussi bien que chez les plantes ou les animaux vont de pair avec une charge radiesthésique dans les maisons et appartements. Il est alors indispensable -en cas de problèmes de santé- qu’on vérifie et assainisse les habitations et lieux de travail des personnes souffrantes.

Les symptômes les plus connus sont:

>• sommeil agité ou de piètre qualité
>• fatigue même après un long sommeil
>• tendance à l’irritabilité et à la nervosité
>• manque de concentration
>• tensions musculaires légères ou aiguës
>• maux de dos chroniques, rhumatismes
>• goutte, tumeurs et dépressions
>• allergies, problèmes de peau
>• maux de tête chroniques

Lors d'une étude scientifique (avec des centaines de participants) qui durait 7 ans, conduite en Allemagne sous une direction scientifique rigoureuse, il a été établi ...

... que chez toutes les personnes qui séjournaient que 20 minutes sur un croisement tellurique, la formule sanguine se péjorait de façon drastique et des perturbations cellulaires se manifestaient clairement.

Saviez-vous que tous les mammifères (sauf les chats) réagissent fortement aux champs et lignes telluriques et qu'ils évitent les zones perturbées ?

Le chat -par exemple- sais instinctivement que l’intensité des ondes telluriques est plutôt faible pendant la journée et que l’intensité augmente considérablement la nuit. Le chat est considéré comme animal de nuit : pendant la journée les chats „utilisent“ les effets des ondes telluriques et se reposent directement là-dessus pour s’endormir et pour baisser le métabolisme. Leur fourrure est constituée de telle manière, quelle apaise considérablement les rayonnements.

Le chien ne les supporte pas; il évite chaque zone perturbée. Si vous proposez à votre chien un endroit pour dormir et il „refuse“ d’y dormir: soyez assurés qu’il s’agit bien d’un endroit qui se trouve au-dessus un zone nocive.

Les poules et les canards ne pondent presque pas ou pas du tout d’œufs au-dessus des zones perturbées ! Dans l’ouvrage « Erdstrahlen als Krankheitserreger » publié en 1932 par Gustav Freiherr von Pohl, un chapitre entier est consacré au comportement des animaux vers les ondes telluriques.

Les abeilles et les fourmis -par contre- se sentent très à l’aise au-dessus des zones hautement perturbées : ils les «cherchent» carrément. L'acide formique et le venin des abeilles peuvent apaiser les symptômes des rayonnements, parce que ces substances sont capables à changer la rotation des photons des cellules.

Les fourmis préfèrent des zones au-dessus des croisements de veines d’eau : la ils «purgen » l’eau du sol pour fournier la fourmilière avec de l’eau précieux.

Pour des amples informations sur la rotation des photons (left-/right spin) veuillez svp lire les informations de la


>• prochaine rubrique: Énergie lévogyre et dextrogyre

>• sommaire: Ondes telluriques

BIOTAC GEO LINE

Engineered in Switzerland
Made in Germany with Love and Compassion